jeudi, mai 13, 2021
Home > Société > XENOPHOBIE EN AFRIQUE DU SUD/ ADF-TOGO INTERPELLE LES DIRIGEANTS AFRICAINS

XENOPHOBIE EN AFRIQUE DU SUD/ ADF-TOGO INTERPELLE LES DIRIGEANTS AFRICAINS

Le Forum de la Diaspora Africaine au Togo (ADF-Togo) a dénoncé les violences xénophobes observés depuis quelques semaines en Afrique du Sud, s’était au cours d’une conférence de presse hier vendredi à Lomé.

En effet depuis quelques semaines, le pays de Nelson Mandela a renoué avec le phénomène de la xénophobie. Les victimes ont vu leurs biens vandalisés ou emportés par des individus. Le Forum exprime son indignation face au silence des dirigeants africains et annonce d’autres actions afin de mettre fin à ce phénomène qui constitue un frein au développement du continent africain.

Pour Dabur Amos Mzahan, président de ADF-Togo ce qui se passe en Afrique du sud est un problème de toute l’Afrique. « La diaspora africaine, c’est un continent. La situation que vit nos frères et sœurs en Afrique du Sud nous concerne tous. Aujourd’hui, nous qui sommes au Togo, nous sommes à l’aise. Ceux qui sont dans d’autres pays, aussi sont à l’aise. Pourquoi pas ceux qui vivent en Afrique du Sud. Nous ne sommes pas contents de cette situation. Nous appelons l’Union Africaine à réagir », a-t-il indiqué

Selon le Forum, ces pratiques xénophobes s’expliquent par le fait que certains noirs Sud-Africains ont l’impression que des étrangers viennent leur voler leur travail. Il estime qu’elles s’expliquent aussi par le niveau d’instruction relativement de certains noirs Sud-Africains et la manipulation de certains leaders politiques.

Le Forum compte envoyer des courriers aux dirigeants africains, à la CEDEAO à l’Union Africaine et au président Sud-Africain en vue de mettre fin à cette situation qui freine le développement de l’Afrique toute entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *