dimanche, novembre 28, 2021
Home > Société > Togo : Une bande de cybercriminels dans les mailles de la police

Togo : Une bande de cybercriminels dans les mailles de la police

La cybercriminalité prend de l’ampleur au Togo. Si les autorités togolaises partent en guerre contre ce fléau, la mission est loin d’être aisée. Un vaste réseau composé de jeunes togolais, Ghanéens et Nigériens vient d’être démantelé par les éléments de Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), rapporte nos confrères du site d’information ndiinfos.com. L’opération a été menée suite à une alerte d’une plateforme e-commerce de la place (dont-on préfère taire le nom) informant la DCPJ qu’elle détenait des informations permettant de localiser des cybercriminels.

Les Faits

Un « jeudi noir » pour le sieur Serge ADEKANBI âgé de 18 ans et sa bande. Il sonnait 16 heures le jeudi 11 novembre 2021 quand le jeune homme s’est présenté à Atikoumé tout heureux croyant se faire livrer sa commande (un écran de téléphone selon nos informations) frauduleuse sur une plateforme de e-commerce de la place. Malheureusement pour le jeune voleur, c’est la DCPJ qui va lui offrir son hospitalité avant le démantèlement dudit réseau.

Deux semaines plutôt le système de cette plateforme a détecté une activité anormale d’un compte utilisateur qui venait à peine de s’inscrire. Il n’y a pas de doute qu’il s’agit d’individus qui se croient être des Gary McKinnon et pensent gagner leur vie en contournant le système sécuritaire des plateformes en ligne. L’Équipe technique de ladite plateforme en collaboration avec un partenaire intégrateur de paiement en ligne, ont mis rapidement en place un programme pour recueillir suffisamment d’informations afin de localiser la bande.

Le Modus Operandi du Gang

Stupides, véreux, paresseux a la solde de la cupidité, Precious LAWSON, Kelvin LAWSON, Richie DJISSENOU, Serge ADEKANBI et d’autres tous âgés entre 18 et 23 ans, n’ont pas trouvé mieux à faire dans ce pays où les programmes d’emploi à l’endroit de la jeunesse ne cessent de pleuvoir, que de se lancer dans la cybercriminalité.

Selon nos informations, ce groupe de jeunes inconscients, prennent le vilain plaisir de tester les plateformes opérant dans le commerce en ligne afin de contourner leurs systèmes sécuritaires pour en faire des achats, commandes, transactions etc. gratuits.

Selon leurs propres aveux en conformité avec les informations fournies à la DCPJ, ces gangsters ont plusieurs fois réussi à passer des commandes sans payer le moindre franc CFA, payer des crypto monnaies sans vraiment débourser un seul rond, sur plusieurs plateformes en ligne. Le mode opératoire consiste à falsifier les données de paiement sans que les premiers responsables de ces sociétés de ne s’en rendent compte.

En bref, les gros poissons de l’e-commerce togolais sont des appâts pour ces jeunes mettant à mauvais profit la maîtrise d’outils informatiques. Aux dernières nouvelles, c’est plus de 1 500 000 F CFA d’achats, de commandes et de services qui ont été opérés illégalement par ces jeunes.

Arrêtés et gardés à vue à la DCPJ, ces jeunes font partie d’un vaste réseau de cybercriminels opérant en toute discrétion.Ces délinquants sans pitié confient être formés par un mystérieux Sénégalais activement recherché par les services de la DCPJ. Les autorités sécuritaires en charge du dossier ont promis de mettre la main sur toute la bande.

C’est le lieu d’inviter d’une part les responsables de ces plateformes de commerce en ligne à mieux sécuriser leurs entreprises et les autorités du pays à redoubler les efforts en matière de lutte contre la cybercriminalité d’autre part. L’économie du pays en dépend.

Nous y reviendrons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *