dimanche, novembre 28, 2021
Home > Santé > Togo : Pass vaccinal, condition sine qua non pour avoir accès aux lieux de culte

Togo : Pass vaccinal, condition sine qua non pour avoir accès aux lieux de culte


Au Togo, les autorités ne ménagent aucun effort pour protéger les populations contre la pandémie liée au coronavirus. Plusieurs mesures ont été prises pour limiter la propagation de la pandémie dans le pays. Ces derniers jours, l’on constate une évolution positive dans la lutte contre la pandémie sur toute l’étendue du territoire national.


Ainsi, au regard de cette évolution positive, le gouvernement à travers un communiqué rendu public le lundi 15 novembre 2021 par le ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale de la Décentralisation et du Développement des Territoires, Payadowa Boukpessi a décidé de la réouverture totale des lieux de cultes légalement reconnus par le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires à compter du 19 novembre prochain.


En effet, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie à la COVID-19, des mesures ont été prises par le gouvernement, notamment la fermeture totale des lieux de culte, sur l’ensemble du territoire national. Tenant compte de la stabilisation relative de la pandémie relevée par le conseil scientifique et après une large concertation, le gouvernement a procédé à une série de réouvertures progressives de ces lieux de culte. Ainsi, l’ensemble des lieux de culte du pays ont été autorisés à rouvrir à l’exception du Grand Lomé où 75 % seulement des lieux de culte ont été ouverts en raison du niveau élevé de la pandémie dans les préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé.

A ce jour, le gouvernement décide de la réouverture totale des lieux de cultes légalement reconnus par le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires à compter du 19 novembre prochain. Toutefois en indiquant que les cultes de nuit, sont interdits jusqu’à nouvel ordre.


« Sont et demeurent interdits, les cultes de nuits et les veillées nocturnes de prières, sauf dérogation exceptionnelle », indique le communiqué.


« La liste nominative de ces lieux de culte, toutes confessions confondues établie par les services compétents sera communiquée aux intéressés et transmise aux forces de sécurité pour un contrôle rigoureux », poursuit le communiqué.


En outre, le gouvernement décide de la reprise de la célébration des mariages civils et des cérémonies funéraires dans le respect des mesures barrières avec la participation au maximum de 15 personnes ayant reçu leur vaccin anti Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *