dimanche, décembre 4, 2022
Home > Economie > Togo : Les revenus nets des cotonculteurs en hausse

Togo : Les revenus nets des cotonculteurs en hausse


Les activités de la filière cotonnière sont fructueuses pour les producteurs grâce aux garanties offertes par l’Etat pour rendre moins pénible le secteur. La crise sanitaire amenée par la covid-19 a ralenti les travaux, exigeant plus d’efforts pour maintenir le rythme du progrès et les revenus obtenus par les cotonculteurs nationaux.


Les revenus nets versés aux producteurs nationaux de coton sont passés de 3,5 à 16,2 milliards de francs CFA entre 2010 et 2020. Cette augmentation des revenus fait de la filière cotonnière le premier pourvoyeur d’emploi rural au Togo.

De 42 438 ha en 2009-2010, la superficie emblavée est passée à 180 588 ha durant la campagne 2019-2020. Ainsi, le montant brut de la valeur du coton-graine est passé de 5,7 à 30,8 milliards de francs CFA sur la même période.

En 2019-2020, les cotonculteurs avaient produit 116 000 tonnes de coton avec un rendement de 645 kg/ha.


Au cours de la campagne agricole 2020-2021, 67 000 tonnes de coton ont été produites. Cette régression se justifie par la baisse du prix du coton-graine qui est passé de 265 à 225 francs CFA/kg, une sécheresse inopportune, des inondations par endroits, ce qui a contraint quelques producteurs à travailler dans d’autres filières comme le maïs et le soja.

Face aux circonstances défavorables à la fois pour les paysans et l’économie nationale, le gouvernement a privatisé à 51% les parts de la Nouvelle société cotonnière (NSCT) en décembre 2020.

Cette dénationalisation ajoutée aux efforts d’industrialisation, noués principalement à la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA), tiennent en eux les germes d’un prompt redressement de la filière de “l’or blanc” et d’une rapide augmentation des revenus et emplois.

Pour la campagne en cours, l’Etat et son partenaire privé travaillent en synergie pour porter la production de 67 000 à 135 000 tonnes de coton-graine. D’un autre côté, ils œuvrent afin qu’à l’horizon 2025, le pays puisse produire 225 000 tonnes de coton-graine. De l’appui aux agriculteurs à la commercialisation du produit sans oublier l’égrenage et la mécanisation du secteur, rien ne sera plus laissé au hasard.

Des engrais de meilleure qualité seront offerts aux producteurs, le prix d’achat de coton-graine devrait atteindre 254 francs CFA/kg et une usine du parc industriel transformera sur place 25 000 tonnes de fibre d’ici 2025.

© TOGODAILYNEWS

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site togodailynews.info

Tél : (00228) 90 90 49 83

Email : togodailynews@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *