mercredi, juin 29, 2022
Home > Société > Sécurité alimentaire : croissance de la production vivrière au Togo

Sécurité alimentaire : croissance de la production vivrière au Togo


Comme lors des années précédentes, le Togo a enregistré au terme de la campagne 2021-2022 des excédents de production.

C’est une hausse globale de 3,5% de productions agricoles dans des filières comme les céréales, les tubercules et les légumineuses.


Les récoltes saisonnières font état d’un excédent céréalier estimé à 179 000 tonnes dont 159 000 tonnes de maïs. Pour les tubercules, le surplus est évalué à 751 700 tonnes.

En ce qui concerne les légumineuses, un excédent de 139 000 tonnes a été enregistré.

La croissance enregistrée dans ces différentes filières est la résultante des initiatives gouvernementales : la subvention à plus de 17 milliards de francs CFA de l’engrais dont le sac de 50 kg était livré à 12 500 francs CFA aux producteurs ; la mise à disposition des agriculteurs de semences certifiées et l’aménagement des pistes rurales.


Quant à la production agricole d’exportation de la campagne 2021-2022, on note une baisse de la production d’exportation de 106 797 tonnes, contre une forte hausse de la production vivrière estimée à 3 850 361 tonnes.

En 2021, l’Etat a lancé une campagne d’enrôlement d’hommes et femmes âgés de 18 à 45 ans pour un programme de formation dans l’agroalimentaire et l’agrobusiness.

D’une durée de 06 mois, elle concerne l’élevage des volailles, la transformation de poisson et viande, la pisciculture, le compostage-maraichage, la transformation des fruits…

Elle fera créer des entreprises agricoles compétentes et développera l’agriculture bio.

Pour la saison agricole 2022-2023, dans le souci d’améliorer la production, les pouvoirs publics envisagent l’aménagement des terres, la poursuite des travaux de réaménagement des pistes rurales, la promotion de la mécanisation agricole, la maîtrise de l’eau, le développement des filières animales, le financement des activités des producteurs agricoles à travers le Mifa.

Au cours de cette nouvelle campagne, le sac d’engrais sera commercialisé à un prix subventionné de 18 000 francs CFA, malgré la flambée des coûts des intrants au niveau mondial.


© TOGODAILYNEWS

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site togodailynews.info

Tél : (00228) 90 90 49 83

Email : togodailynews@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *