dimanche, novembre 28, 2021
Home > ENVIRONNEMENT > Projet WACA ResIP : La 7ème session du comité régional de pilotage s’ouvre demain à Lomé

Projet WACA ResIP : La 7ème session du comité régional de pilotage s’ouvre demain à Lomé


Demain mercredi 24 novembre 2021, s’ouvre dans la capitale togolaise la 7ème session du comité régional de pilotage du projet WACA ResIP. L’annonce est faite ce jour par une conférence de presse organisée conjointement par les autorités togolaises à travers le ministère en charge de l’environnement et des ressources forestières et la Banque mondiale en présence de la représentation de la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).


Apporter aux populations, « des éléments d’appréciation sur l’évolution du projet » WACA-ResIP « et surtout lever toutes inquiétudes sur son bon aboutissement ». C’est en substance, selon une déclaration liminaire, ce que vise la conférence de presse de ce jour, dans la perspective de la tenue de la septième session du comité régional de pilotage. Seront au rendez-vous de cette rencontre de taille, selon les informations, Hawa Cissé Wagué, représentante résidente de la Banque mondiale au Togo, professeur Kako Kossivi Nubukpo, commissaire en charge du département de l’agriculture, des ressources en eau et de l’environnement à l’UEMOA, Foli-Bazi Katari, ministre togolais de l’environnement et des ressources forestières et plusieurs autres autorités et acteurs concernés par ledit projet.


Pour Hawa Cissé Wagué, « la gestion du littoral ouest-africain est une priorité » pour son institution car environ un tiers de la population de la sous-région y est touché et il est important de soutenir les Etats, les communautés dans leurs projets pour qu’ensemble les phénomènes d’érosion côtière et d’inondations puissent être jugulés. Ce qui est encore une bonne chose actuellement, soutient-elle, la finalisation des études de faisabilité est ce qui fait dans déjà dans le cadre de ce projet.
Pour sa part, le commissaire Kako Nubukpo estime que ce qui fait l’importance de ce projet pour la commission de l’UEMOA est qu’il s’agit d’un « projet exemplaire » en ce sens qu’il y a la prise en compte des effets externes, en ce sens que le projet vient des Etats eux-mêmes.


Selon , Kudadzé Kodjo, Directeur de cabinet du ministère de l’environnement et représentant son ministre et le gouvernement togolais à cette rencontre face aux médias, le projet dont il s’agit est une initiative capitale pour le bonheur des population et les choses sont assez avancée pour l’instauration des grands travaux.


Le comité régional de pilotage du projet WACA ResIP est son organe d’impulsion et d’orientation, un projet né d’une préoccupation assez vielle de l’UEMOA puisque « déjà en juin 1997, les ministres en charge de l’environnement instruisaient la commission » afin qu’une attention particulière soit accordée à la dégradation côtière dans l’agenda d’intervention au niveau communautaire. C’est de cette instruction que, selon les informations, naquit le Programme régional de lutte contre l’érosion côtière (PRLEC) qui a permis de transformer le défi de la dégradation côtière en un vecteur d’intégration régionale à travers la réalisation d’un schéma directeur du littoral ouest-africain, de lancer la mission d’observation du littoral ouest africain , précurseur de l’observatoire régional, et de soutenir la réalisation de quelques ouvrages de protection côtière notamment au Bénin, au Togo et au Sénégal. Ce sont les acquis du PRLEC, renseigne-t-on, qui ont convaincu la Banque mondiale de lancer, en collaboration avec les partenaires régionaux et sous le leadership de la commission de l’UEMOA, le programme WACA dont le Projet d’Investissement pour la Résilience des zones côtières de l’Afrique de l’Ouest est une déclinaison opérationnelle pour la mise à l’échelle des réponses face aux risques côtiers et dans une dynamique d’intégration régional.
Ce projet WACA ResIP démarré en 2018 prend fin en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *