samedi, janvier 16, 2021
Home > Economie > Projet PARTAM : Les travaux financés à hauteur de 15.134.000.000 FCFA

Projet PARTAM : Les travaux financés à hauteur de 15.134.000.000 FCFA

Le secteur agricole est l’un des piliers très important dans le développement économique du pays. L’agriculture constitue la principale source de revenus pour près de 40% de la population togolaise.

Le gouvernement togolais ne cesse de multiplier des efforts pour le bien-être des populations. Ainsi plusieurs projets sont initiés dont le Projet d’Aménagement et de Réhabilitation des Terre Agricoles dans la Zone de Mission Tové (PARTAM). Le Partam contribue à l’amélioration de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté des populations. Il est destiné à limiter les importations de riz tout en augmentant la production au niveau national. Ce projet a été financé en deux tranches ; une première d’un montant de 5.375.000.000 francs CFA et une autre tranche conditionnelle de 9.759.000.000 francs CFA.

La première tranche a permis d’irriguer 360 hectares existants, de construire six aires de séchage, une mini-adduction d’eau potable, six magasins de stockage. Dans le même temps, 18 km de pistes de désenclavement ont été réhabilités et 10,5 km de pistes ont été construites ; une ligne électrique a été déployée dans la zone ; des équipements agricoles constitués de quinze motoculteurs avec accessoires, douze batteuses, dix vanneuses et huit décortiqueuses ont été acquis. Par-dessus tout, une ligne de crédit de campagne agricole de 447 millions de francs CFA a été mise à la disposition de la Fucec Togo pour financer des activités agricoles des producteurs de la zone ; une ligne de crédit de 75 millions a été allouée pour les Activités génératrices de revenus (AGR). Précisément, près 500 producteurs sont accompagnés et formés. Parmi eux, 300 ont été alphabétisés.

La deuxième tranche a permis de construire neuf magasins de stockage et neuf aires de séchage. 22 km de pistes de désenclavement ont été réhabilitées ; une mini-adduction d’eau potable a été mise en place avec six autres bornes-fontaines installées à Kovié et à Mission-Tové. Cinq salles d’alphabétisation ont été construites et équipées ; six bâtiments scolaires ont été construits et équipés en tables bancs. De surcroît, quinze latrines publiques Ecosan ont été installées avec un hangar pour le matériel agricole. 308 producteurs ont été alphabétisés dont 215 femmes ; des crédits intrants agricoles et les crédits AGR sont régulièrement distribués par la Fucec ; la liste est non exhaustive.

Dans les mois à venir, le gouvernement compte construire un pont et un canal d’amenée situés entre Kovié et Ziowounou et va rendre opérationnelle la mini-rizerie avec l’installation d’un transformateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *