mercredi, décembre 2, 2020
Home > Economie > Moderniser les infrastructures sanitaires, recruter des agents, réduire les coûts des soins, le Togo voit grand

Moderniser les infrastructures sanitaires, recruter des agents, réduire les coûts des soins, le Togo voit grand


Le droit à la santé est inaliénable. Depuis 2005, d’impressionnantes mesures prises au Togo sont destinées à assurer à la population, un accès facile aux services de santé de qualité. Au fil des années, grâce aux projets d’envergure (sensibilisations, campagnes nationales, programmes sanitaires…), le pays est parvenu à faire augmenter l’espérance de vie des citoyens. Les Togolais ont gagné 4,9 années de plus (de 1990 à 2018), dont 03 années gagnées entre 2010 et 2017 (Human Development Report). Pour les années à venir, le chef de l’Etat s’est engagé à améliorer davantage le bien-être des populations à travers la qualité, la proximité et l’accessibilité des soins.


Dans le processus de développement socioéconomique résilient et inclusif, le Togo a toujours priorisé les questions relatives à la santé. Pour justification, par le biais des concours généraux et sectoriels organisés de 2008 à 2018, 5 147 agents de santé ont été recrutés et mis à disposition des formations sanitaires, signe de l’existence d’une réelle politique de renforcement en ressources humaines. Tout calcul fait, le nombre de fonctionnaires exerçant dans le secteur s’élève à plus de 11 000.


Initiatives envisagées


Les pouvoirs publics entendent doter les structures sanitaires de scanners pour améliorer la prise en charge des patients ; construire 100 Centres médicaux sociaux (CMS) dans les zones rurales pour lutter contre l’automédication, la médecine traditionnelle et d’autres formes de pratiques médicales morbides ; réhabiliter les centres de santé communautaires existants.
Pour rapprocher les services des populations et faciliter les transfusions, 05 cliniques mobiles et une banque de sang seront installées par région. Depuis février 2019, 05 cliniques mobiles sont opérationnelles sur le territoire, en raison d’une par région. Elles sont équipées et facilitent l’accès aux soins pour des populations vulnérables et éloignées des structures sanitaires classiques. Ces 05 mini hôpitaux interviennent pour des prises en charge immédiates et devraient desservir 2 700 villages avec 2,5 millions de patients potentiels ciblés pour au moins 276 000 consultations annuelles attendues.


Bâtir un Togo prospère avec des Togolais en bonne santé


De 2020 à 2025, le processus de contractualisation des formations sanitaires sera élargi pour assainir la gestion sanitaire, réhabiliter et doter les structures d’équipements. On ne peut surtout pas passer sous silence les idées de construction et d’équipement de 06 centres de santé mère-enfant sur le territoire ; le doublement du nombre d’accoucheuses auxiliaires d’Etat ; l’extension de l’assurance maladie universelle à tous les Togolais afin de réduire de plus de 80% la part du coût des soins de santé supportés par les ménages ; le renforcement de la lutte contre le trafic et la contrefaçon de médicaments et des produits pharmaceutiques ; la construction et l’équipement d’un centre de lutte contre le cancer ; le renforcement du dépistage et du traitement des maladies non transmissibles ; l’introduction du vaccin contre l’hépatite B et le cancer de l’utérus dans le programme élargi de vaccination, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *