jeudi, août 18, 2022
Home > Diplomatie > LES PROFESSIONNELS DES MEDIAS À L’ECOLE DU PROFESSIONNALISME FACE AUX FAKE NEWS.

LES PROFESSIONNELS DES MEDIAS À L’ECOLE DU PROFESSIONNALISME FACE AUX FAKE NEWS.

L’organisation internationale de presse Reporter sans frontière (RSF) et le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), ont organisé ce mardi 15 Octobre à Lomé un atelier de réflexion sur la propagation des « fake news ».

Journalism Truth initiative, tel est le nom du projet que porte Reporter Sans Frontière en partenariat avec plusieurs organisations de presse dont le CONAPP, pour venir à bout de ce phénomène de fake news qui abonde sur nos réseaux sociaux. Ainsi plusieurs journalistes togolais venant de tous les régions du Togo se sont retrouvés pour échanger et partager des idées sur les règles préparées par 120 experts mondiaux qui participent à la mise en œuvre de ce projet.

« Face à l’abondance des fake news, il urge de sortir le vrai du faux, de faire un journalisme qualitatif, de distinguer le journalisme qualitatif du phénomène de fake news. Il s’agit en réalité d’édicter des règles professionnelles, que ce soit les règles édictées par les comités de normalisation internationaux mais également par les médias eux-mêmes. Grâce à ces règles, que les journalistes puissent s’autoévaluer pour savoir s’ils sont en train de faire la bonne pratique journalistique, s’ils sont en train de respecter l’éthique et la déontologie et s’ils sont transparents comme le demande le métier », a déclaré Marc Aboflan, secrétaire général du CONAPP.

Au cours de cet atelier, les participants ont individuellement parcouru la plate-forme du « Journalism trust Initiative» et ont procédé aux différents exercices mises en place à travers le projet dont le but final est de rendre disponible des critères pouvant dorénavant permettre de distinguer la qualité du travail produit par les médias.

Il faut noter que ce projet permet à tous les citoyens à tous les niveaux de savoir si les médias sont en train de faire un travail de qualité. Cela permet également aux régulateurs, annonceurs et sociétés de savoir quels sont les médias qui sont en train de faire un travail de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *