vendredi, septembre 25, 2020
Home > Santé > Le REJAT relance ses activités à travers un atelier de sensibilisation

Le REJAT relance ses activités à travers un atelier de sensibilisation


Le Réseau des Journalistes pour la lutte Anti-Tabac au Togo, a organisé le 04 septembre dernier un atelier sur la corrélation entre tabagisme et COVID-19.


Grâce à l’appui financier de l’Alliance pour le contrôle du Tabac en Afrique (ATCA), le réseau a décidé de relancer ses activités en organisant un atelier de réflexion sur la relation entre tabagisme et la pandémie du Coronavirus et la redynamisation de leur réseau.


« Nous avons voulu prendre un nouvel élan au sein de l’association afin de mieux jouer notre partition. C’est le lieu ici de remercier l’ATCA, notre partenaire pour son soutien et sa disponibilité à nous accompagner vers plus d’actions », a souligné, M. Téou-Téou Essoham, président du REJAT.


Pour le président du réseau, les firmes profitent de la crise sanitaire pour investir les marchés dans les pays en développement. « Les firmes de tabac trouvent l’occasion belle pour s’infiltrer dans nos États et leur proposer des aides sous forme de don », a-t-il déploré.


Ce retour du REJAT a pour objectif d’éclairer la population contre cette supposition selon laquelle, la consommation du tabac lutte contre la Covid-19.


Selon le docteur Kumako Vignon, Coordonnateur National de lutte contre le Tabac au ministère de la Santé. « La Covid-19 et le tabac ont des liens très étroits. Il faut dire que le tabagisme est le facteur des risques les plus puissants des maladies notamment l’hypertension, le diabète qui sont les maladies qui font le lit de la forme la plus grave de la maladie. C’est pour cela que lorsque vous fumez, vous êtes à risque de développer les formes la plus grave de la Covid-19. Maintenant, les études depuis février 2020 ont démontré que les formes graves de la Covid-19 étaient retrouvées dans une proportion très élevée chez les fumeurs. Puisqu’il y eu sur plusieurs médias des dires comme quoi les fumeurs étaient protégés un tant soit peu par l’usage du tabac», a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *