dimanche, décembre 4, 2022
Home > Economie > L’ARCEP proroge le délai imparti pour l’identification des abonnés

L’ARCEP proroge le délai imparti pour l’identification des abonnés

Au Togo, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) proroge le délai imparti pour l’identification des abonnés ainsi que leur mise en conformité à l’Arrêté du 29 Avril 2021 limitant à trois le nombre maximum de cartes SIM par opérateurs et par abonné.

En effet, à l’annonce de la décision de l’identification et de limitation du nombre de carte SIM par opérateur et par abonné, les populations prennent d’assaut les parvis des agences des opérateurs de téléphonies surtout à l’approche de l’échéance tout en méprisant des règles  de distanciation sociale prônées par le gouvernement dans un contexte pandémique où le pays enregistre des taux alarmants de contamination liées à la Covid-19.

Face à ce constat, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a pris la décision de proroger le délai jusqu’au 29 Octobre prochain. Ceci afin de permettre aux populations de se conformer, dans la sérénité, aux formalités d’identification ainsi qu’à l’esprit de l’Arrêté, l’Autorité de régulation a jugé nécessaire de rallonger le délai afin de désengorger les agences.

L’Autorité de régulation exhorte, une fois encore les opérateurs de téléphonie mobile à privilégier les solutions digitales (code USSD, application mobile…) et à prendre également toutes les mesures diligentes pour le respect scrupuleux des gestes barrières dans leurs agences.

Par ailleurs, l’ARCEP rappelle aux abonnés qu’un numéro unique *848# a été mis à leur disposition, sans avoir besoin de se déplacer, sous réserve de satisfaire aux exigences d’application des textes réglementaires.

Pour rappel, l’Arrêté du 29 avril 2021 vise à renforcer le dispositif juridique lié notamment aux obligations d’identification des abonnés des services mobiles afin de se conformer aux normes réglementaires internationales. Au-delà, cette disposition comporte un enjeu sécuritaire pour le pays, en ce sens qu’elle permettra de lutter efficacement contre les méfaits liés à l’utilisation des téléphones portables (terrorisme, vols, arnaques, usurpation d’identité, harcèlements, …).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *