samedi, avril 17, 2021
Home > Economie > Industrie : La zone franche togolaise, source d’emplois

Industrie : La zone franche togolaise, source d’emplois

La zone franche togolaise fait ces preuves avec le concours des entreprises adhérentes en octroyant des milliers d’emplois aux togolais.Face à cette problématique de manque d’emploi qui secoue tous les pays du monde entier, le gouvernement togolais a donné une ouverture à la zone franche de s’implanter au pays. Au Togo, la zone franche avec plus de 30 ans d’existence a réussi à s’imposer au fil du temps. Ceci grâce aux avantages aux entreprises adhérentes. Ces dernières disposent d’un statut privilégié, des avantages douanières et fiscales qui séduisent des opérateurs venus d’Asie, d’Afrique et d’Europe qui profitent de la position privilégiée de Lomé dans la sous-région. Ces différentes entreprises participent au développement de l’économie nationale, génèrent des milliers d’emplois, contribuent sans doute à réduire le chômage et à rendre autonomes les citoyens.

Dans l’optique de booster les investissements nationaux et internationaux dans les secteurs d’activités, ce qui permet de créer des emplois et des richesses pour les populations, le gouvernement togolais a rendu opérationnelle l’Agence nationale de la promotion des investissements et de la zone franche (Api-ZF) par un décret en Conseil des ministres en août 2016.

Par ailleurs, dix ans en arrières, la zone franche employait plus de 8000 Togolais mais aujourd’hui, avec l’adhésion de plusieurs autres entreprises, le nombre d’employés s’est accru. On y retrouve des sociétés de peinture, de cosmétiques, de pêche ou encore des entreprises qui évoluent dans le domaine électronique, de l’automobile, etc. Les investissements consacrés par ces sociétés sont estimés à plus de 76 milliards de francs CFA.

La zone franche togolaise en bref

La Zone Franche Togolaise est créée par la loi N° 89-14 du 18 septembre 1989. Elle constitue un cadre favorable aux activités à vocation exportatrice : agricoles, industrielles et de services qui utilisent la main d’œuvre locale. C’est aussi un cadre libéral garantissant les meilleures conditions de compétitivité et simplifiant les formalités aux investisseurs. Elle a bénéficié dès sa naissance de l’appui déterminant des organismes de coopération tels que le PNUD, l’ONUDI, l’OPIC et l’USAID. La Société d’Administration de la Zone Franche (SAZOF), est créée en 1994 pour gérer les activités de la zone franche. La Zone Franche Togolaise est régie depuis 2011 par une nouvelle loi, la loi n° 2011-018 du 24 juin 2011 portant statut de zone franche industrielle. La nouvelle loi est plus attractive et offre aux entreprises exportatrices les meilleures conditions des affaires en Afrique de l’Ouest. Elle est devenue aujourd’hui une destination de choix des investisseurs étrangers et Togolais grâce à ses conditions d’éligibilité très souples et les avantages fiscaux et douaniers qu’elle offre. La Zone Franche du Togo compte, au 31 juillet 2020, 66 entreprises en activité et 28 entreprises en cours d’installation, réparties dans divers secteurs : alimentaire, agro-alimentaire, plastique, pharmaceutique, métallique, horticulture, habillement et cheveux synthétiques, cosmétique et les services. Les produits de la zone franche sont essentiellement exportés vers les pays de la CEDEAO, en Afrique Centrale et en Europe. Avec l’éligibilité du Togo à l’AGOA, le marché des exportations des entreprises togolaises est plus que jamais illimité et peut bénéficier des avantages sur le marché américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *