mardi, septembre 21, 2021
Home > Santé > Inclusion sociale : Les étapes du programme « WEZOU »

Inclusion sociale : Les étapes du programme « WEZOU »

Le Gouvernement togolais a procédé au lancement officiel, le jeudi 26 Août 2021 du programme national d’accompagnement de la femme enceinte et du nouveau né dénommé « WEZOU ».


Depuis quelques années, le Togo s’est engagé avec ses partenaires pour accélérer la réduction des morbidités et des mortalités maternelles et néonatales, ceci cadre avec la vision du Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé qui a fait de l’inclusion sociale, en particulier celle des femmes, un pilier de sa vision de développement durable pour le pays.

En la matière, des progrès importants ont été réalisés entre autres la mortalité maternelle est passée de 478 (EDST 1998) à 401 (EDST 2014) pour 100 000 naissances vivantes et la mortalité néonatale de 40 (EDST 1998) à 27 (EDST 2014) pour 1000 naissances vivantes.

Malgré les efforts réalisés, des défis subsistent et sont essentiellement liés à la situation de vulnérabilité des femmes en milieu rural ou péri urbain mais aussi à la faible adhésion à la nécessité de suivre les soins prénataux, parfois en raison de manque de moyens financiers.

Pour palier à ce manquement, le Chef de l’Etat s’est engagé à mettre en place un programme spécifique, dédié à la prise en charge des soins pour la femme enceinte et le nouveau-né.

Afin d’amoindrir considérablement les risques d’accouchement difficile pour nos sœurs et nos mères, le programme dénommé WEZOU, vient en anticipation de l’assurance maladie universelle ambitionne d’augmenter progressivement le nombre de femmes qui suivent les soins pendant leur grossesse (suivi régulier, accouchement dans les formations sanitaires, soins prénataux…).

De manière spécifique, le mécanisme porté par le Programme « WEZOU » prend en charge une partie des frais des soins de toutes les femmes enceintes sans exception. Cette prise en charge commence dans les centres de santé publics et accrédités de premier niveau (unités de soins périphériques et hôpitaux de préfectures).

Les étapes du programme « WEZOU »

Pour atteindre les objectifs du programme, un dispositif digital, similaire à celui du Programme School Assur, sera mis en place et se résume en 4 étapes.

La première étape est l’enroulement. La femme enceinte va se faire enrôler sur la base d’un document d’identité et d’un numéro de téléphone dès la confirmation de la grossesse ; à l’étape 2, cet enrôlement est matérialisé par un numéro de matricule attribué à la femme enceinte à partir d’une plateforme accessible par téléphonie mobile au niveau des maternités.

A l’étape 3, les prestataires de soins enregistrent également sur cette plateforme les prestations délivrées et prises en charge dans le cadre du programme ;


Pour finir, au niveau de l’étape 4, le programme assure chaque mois le paiement aux formations sanitaires des frais des soins pris en charge selon leurs factures transmises et validées.Il fait préciser que ce passage à l’échelle nationale intervient après une phase pilote dans la région de la Kara qui a permis de réaliser le paramétrage de la plateforme digitale puis son rodage.

Conformément à sa feuille de route, le Gouvernement a souhaité un processus digitalisé pour faciliter la prise en charge et garantir la transparence du dispositif.

Un budget d’environ Trois milliards de FCFA a été mobilisé pour la première année de mise en œuvre de ce programme qui se déclinera en deux forfaits intégrant également la subvention de la césarienne qui reste toujours effective.

Le Gouvernement, à l’occasion de ce lancement officiel, tient d’ores et déjà à saluer la mobilisation des acteurs de la santé ; des élus locaux ; des leaders communautaires ; des bénéficiaires qui ont apporté leur contribution dans la phase de sensibilisation. Il sait pouvoir compter sur leur implication forte pour la réussite de ce programme qui vise à réduire les mortalités maternelles et néonatales ainsi que les vulnérabilités.

Cette ambition correspond parfaitement à la vision du Chef de l’Etat, traduite dans la feuille de route gouvernementale et qui vise notamment à assurer à tous nos citoyens une couverture sanitaire par un accès universel et équitable aux soins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *