dimanche, juillet 12, 2020
Home > Economie > Le PROMIFA, pour soulager les exploitants agricoles.

Le PROMIFA, pour soulager les exploitants agricoles.

Le lancement technique du projet d’appui au mécanisme incitative de financement agricole (ProMIFA) fondé sur le partage de risques financé par le FIDA a eu lieu ce lundi à Lomé. La rencontre a été ouverte par Kossi TOFIO, Directeur du Cabinet du ministre de l’économie et des finances en présence des responsables du FIDA et du coordonnateur du ProMIFA.

Le secteur agricole est l’un des piliers de développement économique du Togo. Il fournit plus de 60% des emplois et contribue à 41% du PIB. L’émergence économique du Togo passe par des stratégies ambitieuses et des politiques volontaristes visant la transformation structurelle de l’agriculture. C’est pourquoi le gouvernement togolais a adopté une nouvelle approche dynamique et intégrée en vue de répondre plus efficacement aux défis qui se posent au secteur agricole. En effet le Projet d’appui au mécanisme incitatif de financement agricole a pour objectif de faciliter aux petites et moyennes entreprises agricoles l’accès aux services financiers ce qui leur permettra de développer leurs activités et d’accéder aux marchés. Selon Koffi TOFIO, Directeur de cabinet du ministère de l’économie et des finances, ce projet est conçu pour contribuer à la réduction de la pauvreté, à la croissance économique rurale et inclusive et à la création d’emplois décents durables en milieu rural grâce des chaînes de valeur organisées et performantes. A travers ce projet les revenus populations rurales vivant dans les zones du projet seront améliorées puisque plus de 50 000 ménages ruraux vulnérables bénéficieront d’un projet de 35 millions de dollars destiné à stimuler la croissance économique rurale inclusive et à créer des emplois dans les zones rurales grâce à une approche axée sur les filières agricoles. Au moins 30% des participants au projet devront être des femmes et 40% des jeunes. Désormais les prêts consentis aux petits exploitants agricoles et aux petites et moyennes entreprises rurales devraient augmenter avec une amélioration de l’éducation financière. Le projet appuiera la mise en place d’un mécanisme de financement et d’atténuation des risques, développera de nouveaux produits financiers et améliorera la qualité des services financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *