dimanche, juillet 12, 2020
Home > Santé > Entreprises minières : Les délégués du personnel et syndicaux outillés

Entreprises minières : Les délégués du personnel et syndicaux outillés

En vue de mener à bien la lutte contre la pandémie de coronavirus qui sévit et n’épargne aucun secteur d’activité, les responsables de l’ONG Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD), ont outillés les délégués du personnel et syndicaux des entreprises minières du Togo sur la sécurité et la santé au travail les 23 et 24 mai 2020.

Améliorer et renforcer les mesures de sécurité et santé dans les unités de production des entreprises des mines et limiter la propagation de la pandémie à travers une action énergique et concertée dans les entreprises minières ciblées, tel est l’objectif visé par l’initiative de l’Organisation Non Gouvernementale Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD). Au total, 15 délégués du personnel et délégués syndicaux venus des entreprises ciblées comme le WACEM, SCAN TOGO ? FORTIA et DCT ont pris part à cette formation de deux jours. C’était une occasion pour l’ONG SADD de renforcer les capacités et connaissances des participants sur la pandémie et aussi sa manière de propagation. Il était aussi question de rappeler et d’expliquer les mesures prises par le gouvernement pour se protéger, amener les participants à s’approprier les recommandations de l’OIT sur la sécurité et la santé du travail face à la pandémie afin de mieux se protéger, sensibiliser leurs pairs et contribuer à endiguer la propagation du virus.

Selon Yves DOSSOU, coordonnateur de l’ONG SADD, cette formation se situe dans le cadre des actions de protection sociale des travailleurs dans le contexte du COVID-19 au Togo. Ces actions ont été initiées par la SADD depuis le début de la pandémie et ont déjà permis de former d’autres acteurs. Il s’agit pour les responsables de la SADD de venir en soutien des mesures prises par le gouvernement togolais pour soutenir les entreprises, préserver les emplois et accompagner les travailleurs.

« 81% de la population active mondiale est actuellement affectée par la fermeture totale ou partielle des lieux de travail due à la pandémie de la COVID-19. Le monde du travail s’attend aussi à ce que la crise fasse disparaitre 6,7% des heures de travail dans le monde au cours du deuxième trimestre 2020, soit l’équivalent de 195 millions de travailleurs à temps plein. Par ces formations, nous voulons contribuer à ‘‘agir vite’’, ensemble et avec détermination, afin de prendre ‘‘des bonnes mesures d’urgence qui peuvent faire la différence entre survie et effondrement’’ comme le préconise le Bureau International du Travail (BIT) » a-t-il indiqué.

Rappelons que la SADD, a déjà formé les délégués syndicaux des entreprises de la zone franche comme pairs sensibilisateurs sur la COVID-19, puis à renforcer les capacités des délégués du personnel des entreprises de la zone franche du Togo sur les recommandations de l’OIT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *