samedi, janvier 16, 2021
Home > Politique > Diplomatie : Bilan de la coopération germano-togolaise

Diplomatie : Bilan de la coopération germano-togolaise

Les 23 et 24 novembre 2020 ont eu lieu à Lomé, les assises du quatrième cycle des consultations germano-togolaises. Occasion pour les deux parties de faire le point de leur coopération.

La rencontre réunit des délégations togolaises au niveau ministériel, des diplomates et des partenaires techniques et financiers allemands notamment la GIZ et la KfW.    

Ensemble, ils ont fait le point de la coopération, et examiné les perspectives de partenariat pour l’adapter au nouveau contexte économique et sanitaire, et à la feuille de route du gouvernement en vue d’une meilleure orientation de l’aide publique au développement.

La coopération germano-togolaise porte sur des axes prioritaires entre autres la gouvernance locale, l’agriculture, la santé, l’emploi des jeunes et le secteur rural.

Dans le secteur de la gouvernance locale, deux projets d’appui technique et financier de grande envergure sont en cours d’exécution à savoir le Programme d’appui à la décentralisation au Togo (PAD) conduit par la KfW et le Programme décentralisation et gouvernance locale (ProDeGoL) piloté par la GIZ.

Les trois premières phases du Programme d’appui à la décentralisation au Togo (PAD) financées à hauteur de  22.419.969.525 FCFA  ont contribué à l’amélioration de la fourniture de services publics, à la construction et la réhabilitation des infrastructures socioéconomiques dans les communes du pays.

Un accord de coopération financière a été signé entre les deux pays le 15 mai dernier au titre de la quatrième phase du  PAD. 

Le fonds estimé à 3 766 250 000 CFA servira à la construction des mairies dans les nouvelles communes issues des dernières élections locales. Le Togo a également bénéficié des appuis techniques de l’Allemagne à travers le Programme décentralisation et gouvernance locale (ProDeGoL), financé conjointement par le BMZ et l’UE  et mis en œuvre par la GIZ.

Le projet a déjà permis au pays d’assurer la planification du développement local et des finances locales, la capacité d’administration des communes et  l’amélioration des services d’Etat civil et le renforcement de la participation citoyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *