dimanche, septembre 25, 2022
Home > Société > Culture : Adoption à l’unanimité du code du cinéma et de l’image animée au Togo

Culture : Adoption à l’unanimité du code du cinéma et de l’image animée au Togo


Les députés togolais ont adopté à l’unanimité le mardi 21 Septembre 2021 le code du cinéma et de l’image animée au cours de la troisième séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année 2021, sous la présidence de Yawa Djigbodi Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale.


Réunis à la troisième séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année 2021, les députés togolais ont adopté à l’unanimité le mardi 21 septembre 2021, le code du cinéma et de l’image animée ouvrant ainsi une nouvelle ère pour le secteur du cinéma au Togo. Cette session a été présidée par Yawa Djigbodi Tségan, Présidente de l’Assemblée nationale en présence du ministre de la culture et du tourisme, Kossi Gbényo Lamadokou, commissaire du gouvernement et des promoteurs et réalisateurs du septième art.


En effet, cette nouvelle loi qui vient d’être adopté est une grande nouveauté dans l’arsenal juridique togolais et ambitionne de protéger la créativité des acteurs, des artistes et de toute personne impliquée dans l’acte de création cinématographique.
Elle offre également aux créateurs la garantie d’une juste rémunération ainsi que le respect de leur droit moral.


« Une industrie cinématographique dynamique et performante ne peut que contribuer au raffermissement de la cohésion nationale, de la paix et de la sécurité dans notre pays, épine dorsale de la vision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé » a indiqué Yawa Djigbodi Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale togolaise.


Dans l’optique de rendre plus compétitif le cinéma togolais, le code du cinéma et de l’iùage animée adopté par l’hémicycle prévoit la création du centre national du cinéma et de l’image animée. Au total 227 articles répartis en 10 titres composent ce code.


« L’avènement de cette nouvelle loi permet à notre pays de franchir une étape importante dans sa politique de développement et de professionnalisation du secteur du cinéma afin que ce métier puisse créer de l’emploi et nourrir nos concitoyennes et concitoyens qui s’y engagent quotidiennement avec passion, amour et détermination » a déclaré, Kossi Gbényo Lamadokou, ministre de la culture et du tourisme.


« L’acte que vous venez de poser dans ce temple de la démocratie fonde mon espoir que le cinéma togolais a de beaux jours devant lui et donne aux cinéastes togolais l’envie de sasser et de ressasser leur génie créateur en vue de produire des films compétitifs, donc de belle facture » a-t-il ajouté.

Le ministre a profité de l’occasion pour lancer un appel aux cinéastes togolais à l’effet qu’ils tirent meilleure partie de cette nouvelle loi, tant souhaitée, pour sortir le cinéma togolais des sentiers battus et de l’amateurisme.


« C’est à cette seule condition que le cinéma togolais pourra se faire une identité dans le concert des industries cinématographiques du monde entier et apporter sa pierre à l’avènement d’un Togo émergent à l’horizon 2030 » a précisé le ministre de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *