dimanche, mai 31, 2020
Home > Société > COVID-19 :les détenus de la prison civile de Lomé très révoltés

COVID-19 :les détenus de la prison civile de Lomé très révoltés

Suite à la découverte des premiers cas de contamination liées à la pandémie de Covid-19, les prisonniers de la prison civile de Lomé réclament leur délocalisation afin de se protéger contre cette pandémie qui ne cesse de faire des ravages.

Ainsi en ce jour du 12 mai, la prison civile de Lomé s’est réveillée dans un mouvement d’humeur des prisonniers. Occasionnant une manifestation qui a entrainé l’intervention de la police qui a utilisé les gaz lacrymogènes pour maîtriser la situation.

Selon Akibou Idrissou, Directeur de la prison de Lomé, il s’agit d’une manifestation qui a été très vite maîtrisée.

A l’en croire, une délégation des détenus avait échangé avec lui la veille sur la situation qui prévaut dans la prison et des mesures additionnelles à prendre pour les protéger de tout risque de contamination, relate-t-il.

« Nous nous sommes convenus sur des choses qui devraient être appliquées à partir de ce jour. Mais je me suis réveillé avec l’information sur les manifestations. On ne peut pas libérer des gens comme ça. La libération des détenus répond à un certain nombre de procédures », a-t-il indiqué.

« Les nouveaux sont systématiquement mis en quarantaine. Et c’est parmi ceux-ci que nous avons trouvé 19 personnes contaminées au Covid-19. Les autres sont à l’abri loin de ces gens. Mais nous avons néanmoins convenu de procéder à un dépistage de tout le monde. On ne peut pas libérer des prisonniers comme ça. Cela constituerait même un risque pour la société », a-t-il déclaré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *