dimanche, mai 31, 2020
Home > Economie > COVID-19 : Le gouvernement en concertation avec les acteurs du secteur privé.

COVID-19 : Le gouvernement en concertation avec les acteurs du secteur privé.

Les acteurs du secteur privé et le gouvernement se sont réunis le vendredi 15 Mai dernier pour échanger sur les impacts de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises et l’économie de façon générale.

La pandémie de COVID-19 paralyse les activités et ralenti l’économie mondiale. Au Togo, les entreprises du secteur privé sont touchées par cette crise et des mesures de lutte contre cette pandémie prises par le gouvernement. En vue d’échanger sur les impacts de la pandémie sur les entreprises privées et l’économie de façon générale ainsi que sur les attentes du secteur privé, le Comité technique du cadre de concertation du gouvernement et du secteur privé mise en place dans le contexte de la crise sanitaire lié au Covid-19 s’était réuni le vendredi 15 mai sous la présidence de Sani Yaya, ministre de l’économie et des finances. La rencontre a permis aux participants de partager entre eux, des informations sur les mesures prises par le gouvernement dans l’optique de soutenir le secteur privé.

A l’ouverture des travaux, le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya a qualifié cette pandémie d’une crise sanitaire et humanitaire mondiale aux conséquences sociales, économiques et financières désastreuses sur la vie socio-économique. Il a aussi rappelé que tous les pays du monde ont pris des mesures draconiennes allant du respect des gestes barrières à la privation temporaire de certaines libertés individuelles et collectives qui ont entrainé le ralentissement de l’activité économique dans tous les secteurs.

Selon le ministre, ces mesures drastiques impactent très négativement les échanges commerciaux mondiaux associés aux mesures fortes prises au niveau régional et au plan national pour endiguer la propagation du covid-19 ont eu un impact négatif sur tous les secteurs de l’économie nationale, du secteur informel et PME/PMI aux grandes entreprises, le secteur tertiaires (commerce, services, voyages et tourismes) étant le plus touché. Sani Yaya a par ailleurs indiqué que cette pandémie sera sans doute doute l’occasion de repenser le modèle économique du pays pour le rendre moins dépendant de l’extérieur et donc, plus résilient face aux chocs externes.

« Je note que le secteur privé a présenté une série de doléances qui est issue de leur analyse des impacts du COVID-19. Je relève que le Gouvernement a apporté de façon proactive et de façon anticipée des réponses précises et claires aux doléances, l’exécutif n’a pas attendu que les doléances lui soient posées avant de donner des réponses », a indiqué Sani Yaya, ministre de l’économie et des finances.

Rappelons que dans un document transmis au gouvernement le 6 mai dernier, l’Association des grandes entreprises (AGET) a présenté son diagnostic de la situation par secteur d’activité, et fait part de ses craintes de licenciement, de chômage technique, de disparition d’entreprises surtout dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, des compagnies aériennes et du tourisme, avant de proposer une série de mesures pour la relance de l’économie, la sauvegarde des emplois,… et un soutien au secteur privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *