mercredi, décembre 2, 2020
Home > Développement > Bonne Gouvernance : Le Togo fait des progrès remarquables

Bonne Gouvernance : Le Togo fait des progrès remarquables

Dans le rapport de la Fondation Mo Ibrahim publié le lundi 16 Novembre 2020 sur l’indice 2020 de la bonne gouvernance sur le continent africain, le Togo est classé 25ème sur les 54 des rares pays à avoir amélioré leur score.

L’indice de la Fondation Mo Ibrahim note des progrès réalisés par le Togo en matière de développement humain (santé, éducation, protection sociale, cadre de vie) et de la perception du bien-être par les populations. Outre ces progrès, le pays de Faure Gnassingbé gagne des points en matière de sécurité et sureté en cette période ou la sous-région est confrontée au problème d’insécurité grandissante. Aussi le pays fait des progrès au niveau des opportunités économiques, surtout pour les jeunes, malgré que beaucoup reste à faire.
Selon le rapport, les gouvernements africains n’ont pas répondu aux attentes de leurs citoyens, par exemple en matière de sécurité et d’État de droit, mais des progrès ont été réalisés dans le domaine du développement humain et des infrastructures. Certains pays de haut rang, comme l’île Maurice, le Botswana ou l’Afrique du Sud, qui se classent cependant encore respectivement à la première, cinquième et sixième place, suivent une inquiétante voie de détérioration depuis 2015.
Ces dernières années, certains gouvernements africains ont accusé la Fondation Mo Ibrahim de ne publier que des rapports négatifs sur leur situation. La fondation affirme pour sa part que ses conclusions sont basées sur des informations recueillies par plusieurs groupes de recherche. À l’inverse, d’autres pays comme la Gambie (16ème), la Côte d’Ivoire (18ème) et le Zimbabwe (33ème), figurent parmi les meilleures progressions de la décennie. En 54ème et dernière place, la Somalie est sur le chemin de l’amélioration.
Par ailleurs, le Togo figure parmi les huit pays qui ont réussi à progresser dans chacune des quatre grandes catégories qu’évalue la Fondation à savoir sécurité et État de droit, participation et droits de l’Homme, opportunités économiques durables et développement humain.
Pour rappel, l’indice Mo Ibrahim de la gouvernance africaine (IIAG) est un outil qui mesure et suit annuellement les performances de gouvernance dans 54 pays africains. Il est l’initiative du riche homme d’affaires, Mo Ibrahim qui, en 2005, a revendu son entreprise de téléphonie mobile, Celtel, avant de créer en 2006 sa fondation, dont le siège est à Londres et qui se donne pour mission de promouvoir la bonne gouvernance en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *