mercredi, juin 29, 2022
Home > Economie > Approbation du cadre de résultats du PHASAO : Les acteurs en conclave à Kpalimé

Approbation du cadre de résultats du PHASAO : Les acteurs en conclave à Kpalimé

En vue d’une approbation du cadre de résultats du projet par tous les acteurs et d’une amélioration du taux d’exécution du plan d’action de 2021, les parties prenantes dans la mise en œuvre du Projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’Ouest (PHASAO) en l’occurrence les directeurs centraux de l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED) et les chefs de division porteurs d’activités pour l’année, les représentants de l’OTR, de la DSID, du MEF et l’équipe de l’unité de gestion de projet sont en conclave de cinq jours depuis ce lundi 2 Août 2021 à Kpalimé, une localité située à environ 120 Km au nord de Lomé.

Financé par la banque Mondiale à travers l’Association internationale pour le développement (IDA) ce conclave initié par l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographies (INSEED) s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’Ouest (PHASAO). Les travaux ont été ouverts par le secrétaire général de l’INSEED Animaou Tchiou, représentant le Directeur général de l’INSEED, Coordonnateur de PHASAO.

En effet, le Projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’Ouest (PHASAO) a pour but de renforcer les systèmes statistiques des pays participants et des organismes régionaux en Afrique pour harmoniser, produire, diffuser et améliorer l’utilisation des statistiques économiques et sociales de base.

Ce projet qui s’articule autour de trois composantes est mis en œuvre dans sept pays de l’Afrique de l’Ouest pour une durée de cinq ans. Pour la première composante qui est régionale, il est question de l’harmonisation, de collecte de données, d’amélioration de la qualité, diffusion et utilisation des statistiques sociales et économiques de base. La composante 2 qui est propre au Togo est consacrée à l’amélioration ou modernisation de l’infrastructure physique et statistique. En ce qui concerne la composante 3, il est question de la Gestion de projet et suivi et évaluation (S&E).

Cette rencontre de cinq jours permettra aux participants de  faire une présentation du cadre de résultats du projet pour en assurer une meilleure appropriation par tous les acteurs, et de faire la revue des TDR et budget des activités pour préciser les stratégies adéquates, les dates prévisionnelles de mise en œuvre, les éventuelles acquisitions y liées en lien avec le PPM et le PPSD.

Il sera également question de recueillir les spécifications techniques nécessaires pour lancer tous les marchés inscrits dans le PPM et le STEP pour 2021, d’élaborer et d’adopter un plan opérationnel de mise en œuvre des activités de l’année 2021.

« Nous avons tous  inscrits des activités qui devraient être  réalisées en 2021. Pour que ces activités puissent être réalisées, il y a des normes à respecter. Nous devons élaborer les termes de référence de chaque activité. Les activités à réaliser diffèrent des unes des autres et par conséquence, les termes de référence seront aussi différents », a expliqué Animaou Tchiou.

Et d’ajouter que : « Pour harmoniser ces termes de référence, il était logique que nous nous retrouvions pour adopter un canevas unique de  chaque type d’activité. Et c’est  cela qui nous  réunit cette semaine à Kpalimé autour de cet  atelier, pour que nous puissions nous entendre  sur  comment et quel contenus mettre dans ces termes de référence, les valider avant de les soumettre  à  la Banque Mondiale pour observation et validation également ».

Plan d’action 2021

Le secrétaire général de l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographies (INSEED) a dans son allocution mis un accent particulier sur le plan opérationnel réaliste de mise en œuvre  des activités de l’année 2021. Il a appelé les participants à être conséquent pour la réalisation de ce plan ou du moins le démarrer au cours de l’année en cours. Et les invite à être réaliste dans ce qu’ils vont inscrire dans ce plan opérationnel de travail.

Soulignons qu’au cours de la journée de lundi, les participants ont suivi une présentation des objectifs, des composantes et sous-composantes du projet, une présentation du cadre de résultats du projet sera faite et suivie de discussions pour en assurer une meilleure appropriation. Des échanges ont également portées sur les indicateurs du cadre de résultat du projet, partage canevas de TDR pour les activités du projet et procédé  à l’examen d’un TDR par Direction.

La journée de mardi a été consacrée aux travaux de groupes pour finaliser les TDR et les budgets des activités de 2021 et pour préparer les spécifications techniques nécessaires aux acquisitions. Les TDR, budgets et spécifications techniques seront ensuite présentés en plénière pour validation avant l’insertion de l’activité dans le plan opérationnel. Le Plan opérationnel sera adossé d’un diagramme de Gantt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *