samedi, avril 17, 2021
Home > Société > Activités génératrices de revenus : Les acteurs culturels invités à souscrire aux produits FNFI

Activités génératrices de revenus : Les acteurs culturels invités à souscrire aux produits FNFI

En vue d’accompagner les industries culturelles et créatrices à faire face aux impacts économiques liées au coronavirus, le gouvernement togolais à travers le ministère de la culture, du tourisme et des loisirs invite les acteurs culturels désireux à souscrire aux produits du Fonds National de Finance Inclusive (FNFI).

La pandémie de coronavirus paralyse tous les secteurs d’activités, ainsi l’un des secteurs le plus touchés en plein cœur est le secteur de la culture, du tourisme et des loisirs car les mesures de restrictions prisent par les autorités du pays pour limiter la propagation du virus à occasionner un arrêt systématique des activités de ce secteur. Le gouvernement dans la dynamique de permettre a tous les citoyens et citoyens de pouvoir survivre en cette période très critique qui a mis le monde entier à genoux a pensé accompagner les acteurs du secteur de la culture, l’un des plus durement éprouvés en invitant les désireux à souscrire aux produits du Fonds National de Finance Inclusive (FNFI).

En effet le département de la culture avait diligenté une enquête qui a révélé les effets directs et indirects de la pandémie sur les activités culturelles et son impact sur les chiffres d’affaire des opérateurs dans le pays. Ces données ont servi de base pour des propositions de mesures d’accompagnement des entreprises, notamment, les industries culturelles et créatrices, les sites culturels et les musées. Il est envisagé des mesures tendant à la sauvegarde des emplois et surtout à la préparation de la relance du secteur après la pandémie. Aussi une étude sur les possibilités de reconversion temporaire des acteurs culturels qui pourra être déboucher sur un plan de financement des activités génératrices de revenus pour eux est en courant. C’est ainsi que le ministre de la culture, du tourisme et des loisirs a, par correspondance du 16 juin 2020, demandé aux directeurs régionaux des arts et de la culture d’organiser les acteurs culturels de leurs ressorts, à toutes fins.

Malheureusement, cette correspondance a été au centre des polémiques sur les réseaux sociaux ces dernières heures. Face à cette situation, le ministre de la culture, du tourisme et des loisirs, Kossivi Egbetonyon tient à éclairer l’opinion, à travers les mises au point suivante : « La participation des artistes à l’entreprise en cours est tout à fait volontaire. L’initiative a été hautement appréciée par ceux d’entre les artistes conscients de la nécessité d’avoir une activité alternative, la survenue de la pandémie nous enseignant qu’autant que faire se peut, il faudrait diversifier nos sources de revenus. Le gouvernement explore toutes les pistes pour un meilleur accompagnement du secteur de la culture, l’un des plus durement éprouvés par la survenue de la pandémie. Dans toute la mesure du possible, le gouvernement accompagnera les artistes désireux de faire œuvre utile ». Selon les informations reçues auprès du ministère « Une fiche à remplir, est préalablement envoyée aux acteurs concernés, afin qu’ils ne choisissent eux-mêmes, ce qu’ils veulent faire durant cette période de pandémie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *